Moissons Plateforme Fromenteau 2018 : C'est dimanche !

Dimanche 29 juillet 2018, Graines de Noé récoltera la plateforme de collection de blés anciens de Fromenteau.

Vous êtes tou.te.s invités à prêter main forte pour récolter à la main (n'hésitez pas à emmener faucille, ciseaux, secateurs, cisaille...) Ou à la moiss-batt ! Une quarantaine de parcelles d'1m² seront moissonnées en gerbes.
L'occasion de découvrir la diversité des variétés, en couleur et de repartir avec un petit bouquet !








Pour l'occsaion, Catherine Guéneau et Gérard Leblanc de Médias Création Recherche nous ferons l'honneur de filmer, dans le cadre de la réalisation de vidéos pégagogiques sur les blés anciens.

10h : café d'accueil
Repas partagé tiré du sac.

N'oubliez pas vos chapeaux, crèmes soleil et bouteilles d'eau (ils annoncent chaud!)

Pour plus d'info : 07.70.45.43.12 ou technique.grainesdenoe@gmail.com

Comment venir ? À Fromenteau (10min au sud de saint seine, commune de St Martin du mont), prendre la route direction "bordes pillot", le hangar fait le coin.

On vous attend nombreux !

Comprendre les goûts et connaitre nos pains : d’une analyse sensorielle à l’autre.



En prolongement de la formation organisé les 2 et 3 février à Saint Broing les Moines, un deuxième week end d’échange et expérimentation a eu lieu à Gigny sur Suran les 17 et 18 mars. La ferme du Pain sur la Planche (paysans-boulangers) et l’Etable de Monsieur Plus (lieu de spectacle vivant) ont accueilli Graines de Noé et la vingtaine de participants à ce week end.
3 membres de Triptolème[1] : Philippe Roussel (enseignement en technologie boulangère), Florian Marteau (paysan boulanger dans le Morbihan) et Jean-Marc Olivier (boulanger de la SCOP Trebara) ont traversé la France pour partager leur expérience et savoir.
Samedi 17 mars, 10 boulanger.e.s ont poursuivi l’expérimentation sur les farines de blés anciens grâce à la grille de caractérisation proposée par Triptolème. 5 farines ont été testées : il s’agissait d’une seule variété (le Barbu du Mâconnais) cultivée sur deux terroirs (plaine et plateaux) et humidifée ou non avant mouture. Cette expérience nous a permis de confirmer l’effet du terroir et de l’humidification sur la panification mais aussi d’échanger sur les pratiques de chacun, de mieux connaître et comprendre les comportements de la pâte.
 
Samedi soir, une projection du film “Les gens des blés”[2] a été organisée à l’Etable de Monsieur Plus. Après un repas partagé, une vingtaine de personnes était présente pour découvrir ce film qui met en parallèle différentes visions sur la sélection des blés et l’avenir de l’agriculture.
Dimanche 18 mars, 5 paysans ont rejoint le groupe pour déguster les pains et étudier leur caractéristiques sensorielles à l’aide d’une grille de caractérisation puis via une épreuve de napping[3] . Globalement, les pains sont peu développés et les arômes présents mais peu intenses. On constate cependant que les farines humidifiées offrent un pain plus brun et une mie plus souple. Le goût acide est également moins prononcé sur les farines de plaine.
La journée s’est poursuivie par un échange sur la structuration des filières et le projet de moulin collectif porté par Graines de Noé. Triptolème a présenté la boussole NESO (utilisée par Nature & Progrès) qui permet d’étudier la cohérence d’un projet et Jean-Marc a évoqué son expérience au sein de Trebara : la gestion d’un collectif, l’approvisionnement …
De quoi alimenter encore plus nos réflexions sur la structuration de la filière et nos expérimentations autour des blés anciens.
Un grand merci à Anthony Dubois de la ferme du Pain sur la Planche pour son accueil et aux producteurs qui nous ont régalés durant ces deux jours : Aurélien Lefebvre, l’EARL Champvin, le magasin de producteurs O pré de chez vous, l’EARL Bellet…


[1] Association de conservation et valorisation des blés anciens en Bretagne et Pays de la Loire, un des membres fondateurs du Réseau Semences Paysannes.
[2] https://www.gensdesbles.com/ ; film de Harold Vasselin : coproduction Pays des Miroirs / Tell Me Films / BIP TV.
[3] Méthode d’analyse sensorielle visant à goûter et analyser plusieurs pains par comparaison : le dégustateur crée des regroupements, des catégories, en fonction de leurs points communs ou de leurs différences (selon des critères personnels : texture, gout, apparence….). Il les goûte dans l’ordre qu’il souhaite. Cela permet d’observer rapidement, dans leur globalité, les pains qui ont les mêmes caractéristiques.